DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: LES MISÉRABLES ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mar Oct 13, 2020 1:14 pm    Sujet du message: LES MISÉRABLES Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

AVIS : Véritable petite claque, dans le registre de "La Haine". Comme l'avait fait Kassovitz, le réalisateur Ladj Ly dresse ici le portrait quasi quotidien d'une vie en banlieue, et commence son récit avec l'arrivée d'une nouvelle venue (Damien Bonnard) dans la brigade anti-criminalité dans la zone de Montfermeil.

Un changement radical, ses deux acolytes (Alexis Manenti et Djibril Zonga) ayant leurs petits habitudes et contacts, ce qui leur permet d'avoir un poids sur la zone avec parfois des manières peu orthodoxes, pour ne pas dire borderline.

Et dans ce contexte parfois tendu, il suffit d'un accident pour que tout parte en sucette, et que tout le monde, gitans, clans, policiers, soient prêts à en découdre.

La vision est quasi neutre : les flics ne sont pas ridiculisés, mais soumis à des pressions, et répondent par une nonchalance qui laisse planer des doutes et des craintes, idem pour les jeunes de banlieue, bien loin des clichés de casseurs.

Bref, nous sommes dans une représentation au début somme-toute classique, dans une zone où les tensions sont palpables, où les gens se sentent rejetés, isolés, marginalisés.

Et il y a ce moment, cet incident, où on se reçoit en pleine face un chrono qui s'enclenche, celui où les tensions enterrées sortent et amènent progressivement une situation qu'on voit déraper..mais comment?

Car là est la force du film, c'est de ne pas partir sur un final qui renverrait directement aux infos, avec ces manifestations en pleine rue, ces voitures brûlées.

Non, ici on est dans quelque chose de plus vicieux, en gardant en mémoire que tout cela va forcément mal finir.

Et quand vient la fin, on a les doigts agrippés sur ce qui se trouve à proximité...

C'est violent, stressant, et le message est on ne peut plus réaliste, mais aussi pessimiste, et témoin d'une situation qui n'ira pas en s'améliorant.

Ce film est donc comme une sonnette d'alarme, pour avertir les gens, et surtout ne pas stigmatiser tel ou tel groupe.

Et un film qui éveille les consciences, qui pourra apporter une petite pierre à l'édifice d'un changement, c'est toujours bon à prendre.

17/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com