DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: SAINT SEIYA - THE LOST CANVAS ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> JAPANIM
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Jeu Sep 03, 2020 12:02 pm    Sujet du message: SAINT SEIYA - THE LOST CANVAS Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : he Lost Canvas narre le récit de la précédente guerre sainte et du combat millénaire d'Athéna, déesse de la justice, et de son fidèle chevalier Pégase contre le dieu des morts Hadès, 250 ans avant les événements de Saint Seiya. En Italie, trois orphelins, Tenma, Alone et la soeur de ce dernier, Sasha, traversent les épreuves du quotidien grâce à leur amitié. Lorsque Sasha est adoptée, les deux garçons se retrouvent seuls dans leur village. Alone, jeune peintre de talent, est un garçon timide et excessivement bon, répugnant la violence, ce qui lui vaut d'être souvent défendu par Tenma. Les talents de Tenma pour la maîtrise innée de son cosmos, sont remarqués par Dohko, le chevalier d'or de la Balance, qui l'emmène au Sanctuaire afin de le former. Tenma y retrouve Sasha, la réincarnation de la déesse Athéna que le Sanctuaire et les chevaliers ont pour mission de protéger. Des années après, Tenma est devenu le chevalier de bronze de Pégase et, alors qu'il participe à une expédition des chevaliers en Italie pour enquêter sur les signes du possible retour de l'ennemi juré d'Athéna, le dieu des morts Hadès, il découvre son village à feu et à sang. Mais la plus atroce des révélations se dévoile à Tenma lorsque ce dernier réalise que le responsable de ce massacre n'est autre que son ami Alone, devenu la réincarnation d'Hadès. La guerre sainte est déclarée.

AVIS : Les plus anciens le savent : "Saint Seiya", ou "Les chevaliers du zodiaque" chez nous, a déchainé bien des passions.

Une série noble, avec de bonnes valeurs, d'excellents combats, des personnages charismatiques, quoique parfois un peu têtes à claques, et surtout une mythologie remise au goût du jour.

Son auteur, Masami Kurumada, a gagné le jackpot et en a fait une des oeuvres les plus populaires dans le monde, qui fait encore parler d'elle actuellement (en bien, et en mal) via des adaptations, reprises, suites, reboot...

"Saint Seiya - The Lost Canvas" fait figure de préquelle, ce qui est un peu original quand on sait que la série, comme son nom l'indique, s'attache au personnage de Seiya, le chevalier Pégase actuel.

Cette fois, la guerre sainte cyclique (elle intervient tous les 20O ans) nous permet de découvrir 99,99% de personnages originaux, comme le prédécessur de Seiya : Tenma.

Physiquement et psychologiquement, les deux personnages sont similaires, et ce qui est amusant, c'est de voir que les similitudes sont nombreuses entre les personnages d'antan, et ceux que nous avons découvert enfants.

Cela est sans équivoque pour les chevaliers d'or, qui sont les portraits crachés, limite des clones, mais dont les caractères varient.

Surtout, le bon point, c'est que certains chevaliers "machiavéliques" dans la version originale, sont présentés ici sous un autre angle, et redorent entre guillemets leur blason. On pense notamment au chevalier du Cancer, mais aussi à celui des Poissons ou du Capricorne.

Nous retrouvons bien évidemment Athena, et sa réincarnation très liée à Tenma, mais aussi à Alone, le futur hôte d'Hadès.

"Lost Canvas" nous présente les personnages tout jeunes, jusque au point de rutpure avec leur séparation, chacun ayant droit à son destin.

Et nous découvrirons alors par la suite le début de la guerre sainte, comment Hadès réussit à se réincarner via l'oeuvre d'Hypnos et Thanatos, manipulant la belle Pandore.

Cela va donner droit à de nouveaux combats, dans la veine de "Saint Seiya" : des chevaliers qui vont se mettre dessus durant plusieurs épisodes, chacun luttant pour ses convictions, et prêts à sacrifier sa vie pour son idéal.

La force de "Lost Canvas", c'est sa réalisation. S'éloignant du trait de Kurumada, le style ici est plus classique, mais d'une grande élégance. Les personnages sont visuellement superbes, avec une finesse de traits leur rendant hommage.

Il faut dire que la production est étalonnée sur deux saisons de 13 épisodes, au format OAV. OAV veut dire de plus gros moyens qu'une série classique, ce qui se sent ici.

Mais "Lost Canvas" souffre d'un terrible défaut : l'adaptation ne couvre qu'une partie de l'oeuvre papier, et se termine alors brutalement, avec cette franche envie d'en voir plus, car c'est à ce jour, après l'épisode d"Asgard, l'une des plus belles adaptations de l'oeuvre de Kurumada.

Les chances de voir la suite déboulées sont désormais plus que maigres, et c'est bien dommage.
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> JAPANIM Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com