DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: THE BOYS (saison 01) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> SERIES TV
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Jeu Fév 06, 2020 12:22 pm    Sujet du message: THE BOYS (saison 01) Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Dans un monde fictif où les super-héros se sont laissés corrompre par la célébrité et la gloire et ont peu à peu révélé la part sombre de leur personnalité, une équipe de justiciers qui se fait appeler "The Boys" décide de passer à l'action et d'abattre ces super-héros autrefois appréciés de tous.

AVIS : "The Boys", ou le phénomène actuel! C'est sans doute un peu trop pompeux comme titre, mais pourtant, force est de constater que Amazon Prime dévoile à nos yeux de petites perles, fruits d'un réel investissement tant pécuniaire qu' imaginatif.

Nous sommes en pleine époque de revival des super-héros, bouffant des productions DC Comics ou Marvel avec des films (et séries) sortant à un rythme stakhanoviste.

Dans le lot, on retrouve quelques œuvres tentant de sortir de la cloison manichéenne pour proposer quelque chose de différent, avec soit de la dérision, soit un autre interprétation du mythe du super-héros. Que ce soit les films de Shyamalan, ou récemment "The Umbrella Academy", plusieurs fictions tentent de se démarquer.

Et "The Boys" arrive dans ce contexte, et va partir d'un simple concept : la vie quotidienne des super-héros, qui abuseraient de leurs pouvoirs.

Cela va bien évidemment avoir des répercussions sur le restant de humanité, supposée "classique, sans pouvoir, à la merci de ces surhommes capable du meilleur, mais aussi du pire, car ils ne sont pas parfaits.

On découvre alors la ligue des 7, supervisée par "Le protecteur" (Antony Starr), une sorte de Superman avec ses 6 autres amis rappelant d'autres super héros (D'Aquaman en passant par Wonder Woman, Batman, L'homme invisible et Flash, sans oublier la petite dernière).

Et quand l'un d'entre eux tue par accident la fiancée d'un simple vendeur en électronique (Jack Quaid), ce dernier voit rouge et décide de se venger.

Il trouvera de quoi faire en rencontrant un certain Butcher (Karl Urban), lui aussi décidé à dissoudre les 7 et la compagnie les employant.

A partir de là, c'est un festival!

Festival de mimiques, d’irrévérences, de clashs, quelques moments touchants, pas déplacés comme cela peut parfois être le cas pour créer un pseudo équilibre...

"The Boys" mise tout sur le politiquement incorrect, et nous présente des salauds de première en guise de super-héros (du pervers à l'enfoiré XXL), mais aussi dans le camp adverse, avec des experts dans l'art de mener un plan de A à Z sans prendre des gants.

C'est volontairement gore, très gore, irrévérencieux (on en rajoute une couche), mais c'est surtout drôle.

Il faut dire que Antony Starr et karl Urban explosent tout sur leur passage! Ils cabotinent à outrance, mais quel plaisir. On arrive à haïr le Protecteur pour ses saloperies de petites manières et son comportement abject, tout en adorant le voir débouler avec son air condescendant.

Idem pour Karl Urban, qui en fait des caisses mais cela fonctionne à merveille pour son personnage.

On pourrait croire que la série est une vulgaire farce, mais elle montre avant toute chose la capitalisme actuel et la soif de pouvoir, la cupidité. Voir des super-héros dans la vie de tous les jours, matraqués par leur image sur des bandes annonces diffusés sur de écrans géants, sur des paquets de céréales, sur des figurines, c'est déjà le cas dans la vraie vie.

"The boys" ne fait qu'amplifier la mouvance actuelle, avec des superproductions dévorant tout sur leur passage, déclinées en habits, en jouets, en nourriture, en gadgets ...la liste pourrait encore être très longue.

La bonheur, c'est aussi de retrouver un casting impeccable, outre les acteurs sus-cités. On retrouve des visages connus, comme celui d'Elisabeth Shue ou Simon Pegg.

Amazon a mis les moyens, et chaque épisode (8 au total d'environ une heure chacun) fait preuve d'un réel engagement qualitatif, digne d'un vrai film AAA (ils n'en sont pas à leur coup d'essai avec la qualité exceptionnelle de "The Man In The High Castle".

Comme bon nombre, on attend de mettre la main sur la saison deux, prévue très prochainement. Les images envoient du lourd, du très lourd!!!

PS : mention suprême pour la version française d'une admirable qualité. On se délecte de cette série dans la langue de Molière, qui ne ternit en aucun cas la version originale.

RHHAAAAAA LOVELY!!!!!
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mar Nov 10, 2020 2:16 pm    Sujet du message: saison 02 Répondre en citant

On l'attendait cette saison 02, car on était resté sur notre faim suite à cette dizaine d'épisodes d’anthologie.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on est pas déçu, ou alors un tout petit peu.

Car bien évidemment, l'effet de surprise est passé, et désormais, on connait les personnages, on adore les revoir, et certaines situations nous parlent.

Et les quelques ajouts viennent donner plus de constance au récit, où les nouveaux membres des 7, ou devrait-on dire la nouvelle recrue en la personne de Stormfront (une référence plus que douteuse à un site qui ici trouve toute sa légitimité).

On retrouve nos personnages où on les avait laissé, après une révélation clé qu'on devinait à moitié, pour cette fois un show plus axé sur les relations humaines, car quasiment tous les personnages vont avoir droit à leur petit moment intime, où famille et amours se mêlent dans un monde dopé aux super héros.

Cela n'empêche pas certaines séquences totalement déjantées, foutraques, totalement délirantes (la fameuse scène censurée de la première saison fait ici son apparition, on a droit à une course poursuite avec une baleine, et si vous pensiez que Scanners était gore, c'est que vous n'aviez encore rien vu).

Le politiquement incorrect est la marque de fabrique de cette série, qui en use sans trop en abuser, et arrive durant certains épisodes à créer de réels moments épiques, ouvrant de futures possibilités (on pense à l'asile, un putain de moment avec un final qui promet de prochaines rencontres bien tendues).

Mais surtout, le show est boosté par le tandem Butcher/Le Protecteur. Ces deux acteurs sont au sommet de ce qui se fait de mieux, ça cabotine à mort mais il est impossible de ne pas leur résister.

L'attente va être très très longue jusqu'à la saison 3, et quand on connaît les prochains guests, on trépigne d'impatience!!!!
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> SERIES TV Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com