DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: TERMINATOR : DARK FATE ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fred_OSLB
Instructeur


Inscrit le: 08 Sep 2005
Messages: 74

MessagePosté le: Lun Oct 28, 2019 2:41 pm    Sujet du message: TERMINATOR : DARK FATE Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : De nos jours à Mexico. Dani Ramos, 21 ans, travaille sur une chaîne de montage dans une usine automobile. Celle-ci voit sa vie bouleversée quand elle se retrouve soudainement confrontée à 2 inconnus : d’un côté Gabriel, une machine Terminator des plus évoluées, indestructible et protéiforme, un « Rev-9 », venue du futur pour la tuer ; de l’autre Grace, un super-soldat génétiquement augmenté, envoyée pour la protéger. Embarquées dans une haletante course-poursuite à travers la ville, Dani et Grace ne doivent leur salut qu’à l’intervention de la redoutable Sarah Connor, qui, avec l’aide d’une source mystérieuse, traque les Terminators depuis des décennies. Déterminées à rejoindre cet allié inconnu au Texas, elles se mettent en route, mais le Terminator Rev-9 les poursuit sans relâche, de même que la police, les drones et les patrouilles frontalières… L’enjeu est d’autant plus grand que sauver Dani, c’est sauver l’avenir de l’humanité.

AVIS : Bien que sixième film de la franchise, Dark Fate est bel et bien, comme promis par James Cameron revenu à l’écriture et au développement, la vraie suite du génial Terminator 2 de 1991.
T3, Genisys et Renaissance étaient tous très sincèrement évitables et une astuce scénariste, dans le fond assez logique qui plus est, permet de remiser ces anecdotes aux oubliettes.

Les producteurs ne s’y sont pas trompés en donnant les clés à Tim Miller, réalisateur de Deadpool. L’héritage de Terminator (1 et 2) est bien présent, à travers un rythme effréné (aucun temps mort de la première à la dernière seconde), dans des courses poursuites et des scènes d’actions dingues et dans le revival d’un nouveau Terminator, plus boogeyman que jamais.
La nostalgie est aussi présente dans les retours réussis de Linda Hamilton en Sarah Connor plus badass que jamais, physiquement et vocalement, et d’Arnold Schwarzenegger qui s’amuse visiblement à incarner, sans doute une dernière fois, le T-800 dans un casting très girl power.
McKenzie Davis et Natalia Reyes, en effet, les accompagnent au casting et s’en tirent relativement bien dans des rôles et un film exclusivement musclés.

Au final, Dark Fate, malgré une certaine naïveté dans ses dénonciations sociales (politique migratoire avec le Mexique, automatisation et emploi), est un très honnête divertissement mais ne réinvente pas l’héroïsme et les trouvailles visuelles des Terminator 1 et 2. Il les recycle en remplissant le cahier des charges.

On peut comprendre et surtout approuver ceux qui préfèrent rester sur le pouce levé de Schwarzy dans le final de T2, mais on ne boudera pas cet épisode là qui vient conclure une vraie trilogie et effacer les ratés précédents.

??/20
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mar Fév 18, 2020 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : De nos jours à Mexico. Dani Ramos, 21 ans, travaille sur une chaîne de montage dans une usine automobile. Celle-ci voit sa vie bouleversée quand elle se retrouve soudainement confrontée à 2 inconnus : d’un côté Gabriel, une machine Terminator des plus évoluées, indestructible et protéiforme, un « Rev-9 », venue du futur pour la tuer ; de l’autre Grace, un super-soldat génétiquement augmenté, envoyée pour la protéger. Embarquées dans une haletante course-poursuite à travers la ville, Dani et Grace ne doivent leur salut qu’à l’intervention de la redoutable Sarah Connor, qui, avec l’aide d’une source mystérieuse, traque les Terminators depuis des décennies. Déterminées à rejoindre cet allié inconnu au Texas, elles se mettent en route, mais le Terminator Rev-9 les poursuit sans relâche, de même que la police, les drones et les patrouilles frontalières… L’enjeu est d’autant plus grand que sauver Dani, c’est sauver l’avenir de l’humanité.

AVIS : On va la faire courte : ce film fut un flop au box-office, réduisant à néant l'idée d'une trilogie. Cameron et Miller se renvoient la balle concernant cet échec, et pourtant l'idée de redonner ses lettres de noblesse à la saga dédiée à la machine tueuse était plus que louable.

Dark Fate élude donc toutes les suites sorties après "Terminator 2". Il faut dire que le troisième volet était une catastrophe, mais que des films comme Renaissance ou Genisys apportaient leur dose d'originalité, entre le combat super sérieux dans le futur entre John et les machines, et une relecture complète, plus apte aux références que vrai Terminator.

Avis purement subjectif en tant que grand amateur du T-800 : Cela commence fort, avec une séquence à la fois forte, et aussi techniquement aboutie, avec cette capacité actuelle à modéliser n'importe qui à n'importe quel stade de sa vie.

Cette séquence est avant tout là pour faire table rase : le cycle John Connor est fini, on en a fait le tour, place à autre chose.

Et la nouveauté n'en est pas forcément une : la cible est tout autre, et la menace s'accompagne encore deux deux individus venus du futur, un pour "terminer" sa cible, et l'autre pour la protéger.

On est donc dans une suite logique, avec une énième tentative pour une intelligence artificielle de dominer le monde et de tuer dans l’œuf toute forme de résistance.

Mais comme à l'accoutumée, les machines s'adaptent à leur époque, et transhumanisme aidant, la réponse de la résistance sera une jeune femme "augmentée", l'impressionnante Grace (Mackenzie Davis, une très bonne surprise), une jeune femme volontaire pour devenir à l'image de Marcus dans Renaissance, la jonction entre les deux mondes.

Face à elle, une nouvelle version, qui en quelque sorte revisite toutes les variantes vues depuis le deux, à savoir une machine composée de métal liquide, polymorphe, puis capable de cacher en son sein des mécanismes ou armes complexes.

C'est Gabriel Luna qui se charge de donner "vie" au Rev-9, cette machine de guerre très complète et quasi inarrêtable. Une machine certes un peu trop développée, qui ne suscite pas tant l'effroi avec ces petites vannes venant décrédibiliser la menace (on demande pas un balai dans le cul, mais juste un personnage bien plus froid quand il s'adresse aux humains, comme s'il les haïssait de tous ses boulons).

Ces deux envoyés du futur vont donc tenter de mettre la main sur Dani (Natalia Reyes), la nouvelle John Connor. Un message fort de la part de la production, car comme on a pu le lire un peu partout, on est à fond dans un casting d’actualité, avec encore un personnage féminin mis en valeur, et qui puisait mexicain, pour faire un joli pied de nez à Trump et à sa politique d'immigration.

Mais tout cela ne suffit pas, il faut marquer le coup, et pour cela, faire revenir les deux figures emblématiques. On retrouve donc Arnold Schwarzenegger, un habitué malgré son âge et les quelques incohérences que cela apporte aux films, mais aussi Linda Hamilton, très discrète depuis le second volet.

Et bien elle nous revient en forme ici, toujours aussi badass.

Ces deux personnages, rien qu'à eux, suffisent à créer une réelle cohérence avec les deux premiers, et vient donc se greffer naturellement à la suite.

Miller réussit aussi à s’imbiber de la patte Cameron, pour aller au mimétisme quant à l'intrigue.

Hey oui, un des premiers reproches qu'on puisse faire à ce volet, c'est qu'il copie la recette quelque peu éculée : deux voyageurs du futur, une cible, des courses poursuites...

L'autre reproche, c'est peut-être sur le personnage d'Arnold, ici appelé Carl.

C'est tout d'abord choquant, on a presque envie de crier au scandale, mais après mûre réflexion, c'est un peu une évidence.

Si on se souvient de "Terminator 2", et des propos de Sarah Connor à un moment crucial, on comprend que cette version des machines tueuses est en quête d'apprentissage, et doit aussi se fondre dans le décor.

Et puisque nous sommes à l'ère même de l'intelligence artificielle, des machines proches d'avoir leur propre conscience et du coup leur libre arbitre, cela prend donc un tout autre sens, certes un peu malmené ici par ce personnage un peu pataud, mais l'âge du Gouvernator voulant cela.

Alors forcément, ce film va diviser, et son échec signe toute espérance de voir des suites arriver.

Pourtant, ce volet est à mes yeux un des meilleurs. On retrouve ce petit côté pessimiste, les visions du futur sont incroyables, la technique fait des merveilles quand il s'agit de garder une certaine cohérence et crédibilité.

Et surtout, le casting fonctionne. Le personnage de Grace est un des plus aboutis de toute la franchise, si bien qu'elle mériterait à elle seule sa déclinaison (série ou film, qu'importe).

Collant directement à son époque, "Dark Fate" se veut aussi cynique, les quelques private jokes disséminées dans le film ont plus une vocation nostalgique que comique.

Un seul souhait, c'est que les Terminators ne disparaissent pas totalement de l'écran. Il s'agit d'une des séries les plus intéressantes via la complexité de sa trame narrative, de ses personnages, et de sa réflexion sur nos désirs de créer une nouvelle forme d'intelligence pouvant causer notre perte.

Pendant ce temps, "Fast & Furious" arrive à son dixième volet...🥴

16/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com