DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: RALPH 2.0 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3256
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mer Avr 24, 2019 8:56 am    Sujet du message: RALPH 2.0 Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Ralph quitte l’univers des jeux d’arcade pour s’aventurer dans le monde sans limite d’Internet. La Toile va-t-elle résister à son légendaire talent de démolisseur ? Ralph et son amie Vanellope von Schweetz vont prendre tous les risques en s’aventurant dans l’étrange univers d’Internet à la recherche d’une pièce de rechange pour réparer la borne de Sugar Rush, le jeu vidéo dans lequel vit Vanellope. Rapidement dépassés par le monde qui les entoure, ils vont devoir demander de l’aide aux habitants d’Internet, les Netizens, afin de trouver leur chemin, et notamment à Yesss, l’algorithme principal, le cœur et l’âme du site créateur de tendances BuzzzTube…

AVIS : 6 ans d'attente pour avoir une suite au premier Ralph...6 ans...

On pouvait donc s'attendre au pire : une suite, Disney, capitalisme, films pour ados boutonneux, blablabla...

Bon, on va être direct : si vous êtes geek, fan de la culture pop, des références à outrance, à l'humour décalé, ben Ralph version 2.0 est une petite pépite, qui risque cependant de faire grincer certaines dents, celles des plus réfractaires à l'univers Disney ou à cette culture.

Car aujourd'hui, le revival des années 80 est à son apogée, et les alliances que l'on pensait impensables sont désormais réelles. Qui pensait voir un film avec tous les gros tas de muscles des années 80-90? Ben ils ont fait "Expendables" et ses suites. Et que dire de tous ces films comme "Turbo Kid", "Ready Player One" ou encore des séries comme "Stranger Things"?

D'ailleurs, "Ralph" et "Ready Player One" impressionnent par leur nombre de références à l'écran un vrai challenge pour les plus mordus pour toutes les "cueillir" visuellement.

Mais cette fois, Ralph fait fort, et profite du monopole de Disney sur certains produits pour les intégrer, et les parodier. La grosse nouveauté sera alors l'ajout des princesses Disney, un point d'orgue maîtrisé à la perfection, où le côté candide des damoiselles est balayé d'un revers en quelques minutes pour se fondre avec la mouvance actuelle liée aux droits des femmes, rien que cela.

Car "Ralph 2.0", c'est avant tout un film où les personnages féminins sont mis en avant, comme Vanellope et ses choix personnels, et ce nouveau monde qu'elle découvre avec Ralph, boosté aux personnages féminins forts, à l'image de Shank (doublée en VO par Gal Gadot, c'est dire).

Et si ça ne suffisait pas, on vient saupoudrer l'ensemble de "Star Wars", mais aussi des "Avengers", avec ce tendre caméo lié à Stan Lee.

Mais une telle floraison de références n'est pas là que faire joli, et nos personnages vont donc, et comme son nom l'indique, découvrir le web.

Une façon de nous présenter nos petites habitudes et nos sites favoris sous un autre jour, de Facebook à Youtube en passant par Ebay ou Amazon (sans oublier Twitter et consorts).

Ca parle geek et ça n'oublie pas les virus, les jeux en ligne, les moteurs de recherche (ah, du nectar) ou encore l'émotion avec les trolls et tous les commentaires rageux qui ternissent la toile.

Tout cela mené tambour battant pendant quasiment deux heures, toujours avec un gros sourire aux lèvres.

Cette suite ne dénature pas le sujet d'origine (on retrouve encore ces personnages d'arcade comme Zangief ou Sonic) mais le transcende pour en faire une suite mémorable, un petit bijou d'humour, de poésie et de réflexion.

Car hormis toutes ces paillettes, le film parle d'amitié. Un point évoqué avec pudeur et sincérité. On se retrouve dans cette amitié entre deux personnes, entre le détachement qui peut se produire à un moment donné. Si on pensait que le film était juste une coque esthétique bourrée de références numériques, et bien non, ce serait très réducteur. le film a aussi une âme, une belle âme comme dirait Marion Cotillard (ou Florence Foresti, je m'égare).

Foncez donc le voir, vous ne risquez pas d'être déçu!

PS: un immense merci pour cette VF du tonnerre, avec encore une fois un travail parfait de la part de François-Xavier Demaison et Dorothée Pousséo (et sa voix si atypique quand elle monte dans les aigus).

18/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com