DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: A CURE FOR LIFE ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 2805
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mar Juin 19, 2018 11:51 am    Sujet du message: A CURE FOR LIFE Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Lockhart, jeune cadre ambitieux, est lancé sur la trace de son patron disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse.Pris au piège de l’Institut et de son énigmatique corps médical, il découvre peu à peu la sinistre nature des soins proposés aux patients. Alors qu’on lui diagnostique le même mal qui habite l’ensemble des pensionnaires, Lockhart n’a plus d’autres choix que de se soumettre à l’étrange traitement délivré par le centre…la Cure.

AVIS : Gore Verbinski, après avoir donné dans les films familiaux ("La souris", les "Pirates des Caraïbes") revient vers quelque chose de plus "cartésien avec ce "A cure for life".

On se rappelle qu'il avait déjà donné dans le genre adulte avec le remake très réussi de "The Ring".

"A cure for life", c'est un peu un projet à part : il ne s'agit pas d'une adaptation, mais plus d'un film étrange, qui rappelle par de nombreux points l'esthétisme et l'univers de Guillermo Del Toro.

On découvre Dane DeHaan (le héros de "Valérian"), au physique rappelant de plus en plus leonardo Di Caprio. Ce jeune homme est envoyé des États-Unis en Suisse pour ramener son patron, pour qu'il signe une importante fusion.

Mais son arrivée dans le centre thermal où il est censé être hébergé le rend rapidement mal à l'aise.

Et ce ne sera pas via son esthétisme, car Verbinski soigne son image, et donne au film un superbe rendu, où chaque plan, comme chez Del Toro, pourrait être une œuvre d'art, avec une dimension symbolique la plupart du temps.

Si le film tire sur la longueur (quand même 126 minutes), c'est pour distiller lentement une certaine ambiance, avec ce rat des villes U.S. envoyé chez les rats des champs. On pense même parfois à un saut dans le temps, tant la technologie omniprésente dès les premières images est balayée pour une approche plus ancienne, voire baroque.

Et ce côté terni est valable via une intrigue dont au début on ne sait que très peu de choses. Beaucoup de repères nous laissent penser à quelques suggestions, comme une secte, du vampirisme, de la folie ou des fantômes? Tout cela s’éclaircit au fil du temps, avec une histoire certes pas totalement originale, mais extrêmement bien agencée.

De quoi nous captiver tout du long, d'autant plus que Verbinski assure au niveau de la mise en scène, soigne son récit via une bonne diffusion de scènes à tension ou intrigantes. L'esthétisme du film, une fois encore, certaines images rappelant une certaine forme gothique (et on sent très fortement l'influence de films Hammer comme "Frankenstein", et bien d'autres classiques du genre), ainsi que la musique, une superbe composition signée Benjamin Wallfisch, avec quelques chœurs infantiles.

"A cure for life" semble être un projet cher pour Gore Verbinski, comme son œuvre de la maturité. On sent qu'il y a mis ses tripes, sa passion, sa culture et ses références. Il n'est certes pas parfait (question purement subjective) mais donne du plaisir, car on se retrouve face à du vrai cinéma, celui qui ose nous proposer quelque chose de différent, de moins fade que 90% de la production actuelle, ce qui forcément peut rebuter. Verbinski prend aussi des risques en affichant une œuvre dédiée à un public averti, certaines images pouvant choquer par leur crudité (ce ne sont pas des salades!!!), voire par un récit malmenant la santé mentale de ses personnages, mais aussi la nôtre.

Un dernier mot sur les acteurs, car outre l'excellent travail d'interprétation de Dane DeHaan, on soulignera aussi celui de Mia Goth, intrigante de part son physique, son personnage, et son interprétation.

16/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com