DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: UN CHAT POUR LA VIE (A STREET CAT NAMED BOB) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 2924
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Lun Avr 09, 2018 8:22 am    Sujet du message: UN CHAT POUR LA VIE (A STREET CAT NAMED BOB) Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Quand il adopte un chat de gouttière roux et le fait participer à son spectacle de rue, un ancien drogué voit se métamorphoser sa vie et sa carrière.

AVIS : Il s'agit de l'adaptation en film d'un des best-seller britannique, à savoir l'histoire vrai d'un junkie SDF bien décidé à se remettre sur le droit chemin, chose possible suite à sa rencontre avec un chat des rues, tout comme lui.

Bien évidemment, dit comme cela, on s'attend à un film exploitant à fond les clichés, le côté "cucul la praline", mièvre, etc...

Et bien non, cette histoire est avant tout celle de James Bowen (Luke Treadaway), de son parcours difficile pour survivre, se nourrir, ne pas mourir de froid, et décrocher de la drogue. Sur ce point, Treadaway dresse une performance remarquable, et, alors qu'on s'attendait plus à être ému par les facéties de Bob le chat, c'est finalement l'humain qui l'emporte.

Car le film opte de façon très intense sur l’addiction aux drogues dures et comment il est difficile de s'en sortir sans aide, dans une société où l’égoïsme est devenu courant.

Cet aspect est très bien présenté, et sans faire dans le voyeurisme, sait se montrer touchant. Bien évidemment, la présence de Bob est un moyen d'apporter plus de tendresse au récit, mais aussi de montrer la vérité telle qu'elle fut pour le vrai James Bowen.

Car son chat, c'est un peu lui, un personnage perdu, en quête de retrouver son chez lui. L'osmose entre ces deux personnages est directe, on apprécie vraiment leur alchimie, et surtout, on y croit. Le chat comme l'humain sont tous deux de très bons acteurs.

Et bien évidemment, pour les personnes possédant une de ces boules de poil, certaines scènes sont prévisibles, comme la fugue, la stérilisation, la nourriture.

Le film se veut extrêmement touchant. Il dresse un portrait assez complet de notre société, à la fois pessimiste, mais aussi humain (voire cynique, quand on pense que sans Bob, James n'aurait sans doute pas eu toute cette médiatisation).

Et si l'histoire se termine on le sait maintenant plutôt bien pour notre duo, elle nous pousse à nous poser certaines questions, à nous remettre en question vis à vis des autres n'ayant pas la chance d'avoir un toit, ni un peu d'amour (qu'ils soient humains...ou pas).

Et si ce film a réussi cela, c'est qu'il a tout gagné.

16.5/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com