DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: JUN, LA VOIX DU COEUR ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Lun Nov 06, 2017 9:11 am    Sujet du message: JUN, LA VOIX DU COEUR Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Jun Naruse porte en elle le poids des regrets. Alors que ses parents lui reprochent d’être la cause de leur rupture, un être magique lui jette un sort qui la rend muette. Au lycée, elle est choisie par son professeur pour créer le Comité Régional d’Échange et d’Amitié. Se dessine alors un collectif au mélange inattendu composé de personnalités atteintes de troubles émotionnels, tout comme Jun.

AVIS : Signé Tatsuyuki Nagai, dont il s'agit du second long métrage animé, ce film dévoile le destin d'une jeune fille devenue muette après avoir surpris son père en situation d'adultère.

On sent donc que le film va lorgner vers une certaine maturité, et c'est effectivement le cas. Tout l'ensemble se présente donc autour de la malédiction de Jun, et sert de leitmotiv pour quelques éléments comiques, mais aussi tragiques.

Il ne faut pas s'attendre à un film conte de fées...On en est bien loin. Il s'agit plus d'une fable contemporaine, d'un triangle amoureux, avec des personnages très bien construits.

C'est toujours étonnant de voir comment le Japon réussit dans nombreux de ses films d'animation à créer des personnages complexes, authentiques, avec de véritables sentiments. Jun est très attachante, c'est indéniable, même si parfois on s'irrite de ses humeurs versatiles.

Et l'idée de la comédie musicale imposée par leur prof de musique est un bon fil conducteur, permettant de relier tous nos personnages et leurs réactions.

Le film bénéficie d'une technique aboutie, avec un souci du détail constant. Des couleurs chatoyantes aux décors campagnards typiques qu'on apprécie de voir et revoir dans les films de Miyazaki ou récemment dans "Your Name".

Et tout cela permet au final d'aboutir sur une œuvre touchante, réussissant à préserver un intérêt, et très émouvante de par son dénouement assez inattendu.

Une très belle surprise, et un autre réalisateur à suivre de très près....

16.5/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com