DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: PREMIER CONTACT ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3253
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mar Avr 18, 2017 10:59 am    Sujet du message: PREMIER CONTACT Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

AVIS : Généralement, la rencontre entre humains et extra-terrestres, ça tourne au vinaigre. mais il existe des exceptions : "Rencontre du 3ème type" par exemple, partageant quelques similitudes avec "Premier Contact".

Car il sera question de langage, de casser la barrière de la langue pour entretenir une discussion avec l'inconnu. Ici, pas 6 notes lancées en continu, mais une forme de dialecte basé sur des cercles aux formes atypiques, créés par des êtres aux formes tentaculaires, limite lovecraftiennes.

Du coup, "The arrival" (titre en V.O., à ne pas confondre avec celui avec Charlie Sheen) a sa propre identité. Si vous aimez la S.F., la poésie, le dépaysement et les multiples interrogations, il risque fort de vous plaire.

A contre courant de la mouvance hollywoodienne voulant que tout pète dès l'arrivée d'un corps étranger sur Terre, Denis Villeneuve opte pour quelque chose de plus intimiste, de plus "épuré".

Dans ce sens, le film est beau, pas seulement visuellement. Il joue avec la simplicité, casse les codes des vaisseaux spatiaux aux 200000 leds clignotant dans le ciel...et laisse planer tant de questions en suspens, à savoir quelles sont leurs intentions, pourquoi veulent t'ils rentrer en contact avec nous, et comment font-ils pour voyager dans l'espace (si c'est vraiment l'espace?). Cette simplicité est aussi accentuée par l'emplacement des vaisseaux E.T., bien loin des environnements urbains pour un espace vide de tout détail, donnant quasiment dans le surréalisme, voire l'abstrait.

Le point soulevé par une possible attaque est bien évidemment évoqué, et de la façon la plus plausible. Bien évidemment, l'armée est sur le coup, prête à répondre au moindre signe belliqueux. C'est d'ailleurs le principal vecteur de tension, car au fur et à mesure que le film progresse, on ne sait toujours pas quelles sont les intentions des extra-terrestres.

D'où un conflit permanent entre l'autorité militaire, incarné par Forest Whitaker, et la communauté scientifique, représentée par la linguiste Amy Adams, et le physicien Jeremy Renner.

"Premier Contact" est donc une course contre la montre pour trouver une explication logique à l'arrivée des E.T. sous la forme d'une discussion censée. Mais il est bien plus que cela.

Villeneuve, véritable prodige du cinéma actuel (il suffit de voir "Polytechnique,", "Prisoners" et "Sicario", en attendant ses versions de "Dune" et la suite de "Blade Runner") s'attache vraiment à ses personnages, et plus précisément celui de Amy Adams. L'actrice, totalement investie dans le projet, livre une belle composition, et son passé n'est pas étranger à tout ce qui arrive. C'est d'ailleurs assez poignant, même si cet aspect peut facilement laisser supposer quelque chose, confirmé par la suite.

Techniquement abouti, disposant de sa propre identité, loin de faire dans l'opportunisme, mais plus dans la réflexion (d'où un rythme lent mais pas contraignant, défini par une quasi absence de ce qu'on pourrait appeler scène d'action, mais ingénieusement remplacées par une investigation sur le dialecte), sur la force du langage, sur notre existence, "Premier Contact" dépasse le divertissement pour laisser place à une jolie expérience, teintée de poésie.

16/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com