DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: UN PEU, BEAUCOUP, AVEUGLÉMENT ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 3060
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Lun Mar 27, 2017 7:33 am    Sujet du message: UN PEU, BEAUCOUP, AVEUGLÉMENT Répondre en citant

Pic



SYNOPSIS : Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir...

AVIS : Pour son premier film, Clovis Cornillac opte pour une comédie légère, à laquelle il arrive à insuffler une bonne petite dose de délire.

Avec ses personnages très typés, d'un côté un inventeur qu'il incarne à la perfection, un antisocial plongé dans ses recherches excentriques, et ne supportant pas le bruit, et de l'autre une jeune femme (Mélanie Bernier) déterminée, résignée, passionnée par la musique...et un peu coincée, la rencontre ne pouvait que s'annoncer explosive.

Et l'originalité est donc de nous montrer des joutes en parties verbales durant la première partie, où chaque parti siégeant dans son appartement, seulement séparés par un simple mur totalement inadapté à la pollution sonore, va s'en donner à cœur joie pour pourrir la vie de l'autre.

On retrouve presque de l'humour à la Tex Avery dans cette partie, tant le rythme, les gags sont de qualité. Et d'un côté, on se dit que ce film pouvait très bien être l'adaptation d'une pièce de théâtre, vu son agencement.

Mais hors de question de faire l'intégralité du film sur une querelle de voisins, au risque de lasser. Cornillac développe donc ses personnages, pour bien évidemment une romance quasi inévitable, mais il le fait bien.

Il propose en outre une relation sans contact, presque épistolaire, où de nouveau certaines scènes (comme le repas avec Lilou Fogli et Philippe Duquesne, une vraie réussite).

Le personnage campé par Cornillac amène aussi une vraie réflexion sur notre société. Car s'il apparaît aux abords comme l'antisocial de base, ses réflexions sur nos contemporains n'ont jamais été aussi pertinentes (la génération smartphones par exemple).

Beaucoup de bonnes choses dans cette première réalisation, beaucoup de sincérité aussi, et d'amour. On espère que Cornillac ne lâchera pas la réalisation, car il excelle désormais devant, comme derrière la caméra.

15/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com