DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: THE FRAME ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 2860
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Lun Mar 09, 2015 8:22 am    Sujet du message: THE FRAME Répondre en citant





SYNOPSIS : le destin croisé d'une urgentiste et d'un braqueur, tous deux pris au piège dans un monde jouant sur les apparences, et sur le point d'être anéanti par un étrange personnage...

AVIS : Alors que cette année 2015 envoie du lourd avec de bonnes grosses licences bien juteuses qui certainement nous ravirons ("Fast & Furious", "The Avengers", "Mad Max", "Star Wars", "Jurassic World", ....), on est en droit de se demander si il existe encore une once d'originalité dans le 7ème art.

Car indubitablement, les films diffusés cet année vont faire leur effet, vont nous en mettre plein les yeux...jusqu'à l'épisode suivant. Une mode à la consommation alarmant, pur reflet de notre société contemporaine, gloutons que nous sommes.

Et puis, il y a les autres films, ceux dont on entend quasiment pas parler, ceux qui ne passeront jamais au cinéma, ceux qui ne vivent ou survivent qu'avec le bouche à oreille.
"The Frame", c'est une suite d'avis dithyrambiques glanés sur le net, pour beaucoup une œuvre amenée à devenir culte, un film bouleversant.

C'est alors qu'on décide de s'y pencher, sans conviction aucune. On nous a déjà fait le coup, on nous rabâche que c'est le film à voir, et finalement c'est un gros pétard mouillé.
Puis un jour, on se décide à le voir, un peu par hasard car plus d'autres films "majeurs" à regarder.

Dès les premières minutes, on se demande ce qui en est, on ne comprend pas trop où veut en venir le réalisateur. Le sujet de base aurait pu être exploité par Disney après tout, deux inconnus que tout sépare, qui vont tout faire pour se retrouver...Une sorte de conte de fées moderne.

Sauf que...le film va prendre une toute autre dimension progressivement, va nous emporter dans son univers, nous émouvoir, nous étonner, pour nous laisser 127 minutes plus tard les yeux rouges et la bouche grande ouverte. On vient inconsciemment de se prendre une belle leçon de cinéma dans les dents.
Et cette claque, on la doit au jeune réalisateur Jamin Winans.
Ce dernier a fait parler de lui avec son précédent long métrage, "Ink", auréolé d'une excellente réputation sur le Net où il a été largement diffusé.

Winans revient avec "The Frame", pour une œuvre plus aboutie, plus mature, un peu son film de la révélation, tout en gardant une certaine liberté artistique, mais aussi de grosses contraintes bdugétaires, qui paradoxalement ne se ressentent jamais à l'écran.
Outre ses inénarrables qualités de metteur en scène (certains plans ingénieux forcent le respect, et servent l'intrigue sans tomber dans le kitch, à l'image de cette utilisation judicieuse du cadre, ou du 4ème mur), il développe aussi la musique de son film, à l'instar d'un John Carpenter. Une bande son absolument magnifique, des morceaux envoutants, emprunts de poésie, de mélancolie...à l'image de son film. Sans doute la deuxième bande son m'ayant fait trippé, après celle de Mark Isham pour "Hitcher".

Il sait aussi choisir les bons acteurs, car sous son apparence de film chorale où généralement on suit plusieurs personnages que le destin va réunir, ici ils ne sont que deux, et que ce soit David Carranza ou Tiffany Mualem, ils donnent vie à leur personnage, on finit par souffrir avec eux, on pleure à leur côté, on vit avec eux comme si on les connaissait depuis toujours, une empathie directe en seulement quelques instants, là où certaines séries peinent à le faire dans la durée pourtant propice et adaptée...

Que dire de l'univers développé, si ce n'est que la première référence qui m'ait venu à l'esprit est "Dark City", pour de multiples raisons (réalité tangible? Univers déformé, sur plusieurs axes? Et contrôlé par qui?). Sur son postulat de base pouvant donner lieu à un film dramatique, on chute progressivement vers le fantastique, voire la science-fiction. Pas la pseudo SF qu'on tente de nous vendre de temps en temps, mais la pure, celle nous renvoyant à notre société et son devenir, ou celle alienée par nos dérives.

"The Frame" est non seulement un des meilleurs films sortis en 2014, mais aussi de ces dix dernières années, rien que ça.

18/20
_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> CINEMA / L'oeil Sur La Bobine Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com