DarkWolf Lair Index du Forum
DarkWolf Lair
L'antre du loup
 
DarkWolf Lair Index du ForumFAQRechercherS'enregistrerConnexion

:: [PC]PORTAL 2 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> JEUX VIDEO
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 2416
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Dim Déc 18, 2011 3:50 pm    Sujet du message: [PC]PORTAL 2 Répondre en citant



Plébiscité par la presse et la critique, le premier "Portal" avait su donner une bouffée de fraîcheur dans l'univers du FPS. Quoi de plus logique donc qu'une suite voit le jour, dans ce monde d'opportunisme constant.

Sans suspens, cette suite est digne du premier volet, voire même meilleure dans sur certains points.
Si vous n'avez pas joué à "Portal" premier du nom, foncez!!! Pour les autres, "Portal 2" sacrifie son originalité (l'effet de surprise n'étant plus là) pour une mise en scène travaillée aux petits oignons.

Comme dans le premier, vous incarnez une jeune femme cobaye, qui se réveille dans un endroit confiné. Votre nom, Chell! Votre mission : sortir du plus grand complexe scientifique jamais construit en passant de salles en salles, chacune étant un lieu de test où vous aurez à vous creuser les méninges pour en sortir. Heureusement, vous disposerez d'un Portal Gun, une arme qui n'en est pas vraiment une (enfin, ça dépend), et qui permet à son propriétaire de créer des 'portails' dimensionnels, pour accéder d'un point A à un point B, comme Passe Muraille, la gravité et la gestion de l'espace en plus.

Vous commencerez donc dans ce qui ressemble à un minuscule appartement, pour voir ce dernier se détruire sous vos yeux, vous qui êtes à l'intérieur. Heureusement, un module de garde du complexe, une sorte de robot Orbe, va vous venir en aide : Wheatley, aux répliques savoureuses. Le troisième larron sera GLaDOS, "la" robot responsable du complexe, au caractère plus que forgé. Si le syndrome Gordon Freeman est de nouveau présent (votre personnage est une nouvelle fois muet comme une carpe), ces robot et les autres qui constituent le pseudo bestiaire de "Portal 2" sauront vous émouvoir, vous faire rire,...

C'est une des forces du titre, qui réussit ici à humaniser non seulement un personnage non humain, mais qui puisait virtuel. Un véritable coup de maître, surtout quand on doit expliquer à sa femme la raison de son fou rire ("c'est rien chéri, c'est GLaDOS qui m'a balancé une vanne dans le jeu...heu laisse tomber....").

Le mystère autour d'Aperture Science, à l'origine de ce complexe, ayant été dévoilé en partie dans le premier "Portal", Valve en profite alors ici pour approfondir l'historique de cette société, et par la même occasion proposer de nouveaux challenges. L'ensemble est judicieusement construit : on passe à un endroit qu'on a connu, maintenant délabré, pour débouler dans des salles datant d'une époque antérieure, le tout commenté par de somptueuses voix (Vo comme Vf) qui vous en apprendrons beaucoup. Entre quelques tests, vous visiterez l'intérieur du complexe, ses secrets, son infrastructure hallucinante, voire ses délires, pas si éloignés de ceux de Terry Gillian dans "Brazil".

L'humour est omniprésent, les dialogues, mais aussi des situations cocasses, comme cette immense porte blindée qui s'ouvre sur quelque chose de totalement ordinaire.
Les salles de tests, elles, sont toutes originales, et vous aurez progressivement d'autres innovations signées Aperture, comme le gel répulsif, qu'il faudra dompter. Une façon agréable de se renouveler, et de ne pas proposer un suite fade, pompant sans vergogne les idées du premier.

Pour ce qui est de la technique, c'est toujours le même moteur, qu'on pourra trouver un peu poussiéreux, mais qui est ici une nouvelle fois maîtrisé. Certes, la distance d'affichage n'est toujours pas au rendez-vous pour un résultat qui aurait mérité d'être plus impressionnant, mais on se trouve face à du bon boulot, bien fini, de belles textures, et surtout un level design impérial, véritable leçon pour tous ces FPS qui vous proposent des successions de couloirs sans saveur.

La musique, élément secondaire ici, est en parfaite harmonie : stimulante lors des tests, mystique lors de la découverte du complexe dans son état délabré, ou nerveuse quand vous subirez les scènes dites stressantes (du genre celles qui vous font paniquer et réagir au plus vite). Le gameplay n'a pas changé : on se déplace comme dans tout FPS, on zoome pour trouver un indice à l'énigme posée, et on crée des portails pour accéder à la sortie.

Si vous avez joué au premier, vous ne serez pas surpris, mais le charme devrait de nouveau opérer. Une aventure plus immersive, plus dense, plus impressionnante, plus vivante, plus humaine (c'est sans doute là le paradoxe, vous qui êtes le seul être vivant), mais aussi, et c'est sans doute là son seul défaut, très simple et donc du coup trop courte. Car une fois qu'on a compris le principe, la solution tant évidente nous fait passer de salles en salles à la vitesse de la lumière, avec ce petit sentiment d'aller trop vite, et de ne pas apprécier le jeu à sa juste valeur. Rassurez-vous tout de même, certains passages ont vraiment de quoi vous faire cogiter.

Un FPS réussissant le pari de vous émouvoir, de vous faire réfléchir, de vous immerger dans son univers, peu de titres peuvent s'en vanter. C'est donc avec frénésie qu'on peut saluer Valve, qui prouve encore qu'ils sont des maîtres en la matière.
18/20


















_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
DarkWolf
Site Admin


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 2416
Localisation: Geekland

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2016 2:09 pm    Sujet du message: PORTAL STORIES : MEL Répondre en citant

Un petit mot sur un récent coup de cœur pour ce mod, à vrai dire un standalone ne nécessitant pas l'installation de "Portal 2" : "Portal Stories : Mel".

Si situant dans les années 50 on suit une jeune femme, donc Mel, candidate pour participer à un test chez Aperture.

C'est là que les choses vont se corser, et à son réveil, le centre est vide, à l’exception d'une voix la guidant tout le long.

Mettant la main très rapidement sur un Portal Gun, elle va parcourir des salles de tests délabrées, l'envers du décor, des bureaux vides et rongés par la végétation.

Tout le charme de "Portal 2" est intact, on retrouve la même ambiance, le même design (un tantinet rétro au départ pour l'ambiance 50's), les énigmes capillotractées où votre raisonnement sera votre arme principale.

Et les développeurs de chez Prism Studios ont mis la barre très haut, certains passages sont similaires à de la torture cérébrale. Accrochez vos neurones, évitez de chercher la soluce sur le Net pour une satisfaction personnelle décuplée.

Il faudra compter une dizaine d'heures pour boucler l'aventure, c'est plus que certains titres payants, n'ayant pas autant de qualités.

Autant le dire tout de suite, cette aventure est incontournable, surtout si vous avez déjà apprécié "Portal" et "Portal 2".

Site officiel

Page Steam




























_________________
Cogito Lycanthropus ergo sum Lycanthropus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkWolf Lair Index du Forum -> JEUX VIDEO Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com